Dès l’âge de 8 ans j’ai commencé à créer des poupées en pâte à sel puis vers 10 ans avec ce que je trouvais, notamment des cure dents que j’enroulais avec de la ficelle. Je les peignais couleur chair et j’ajoutais de l’argile pour modeler la tête et les cheveux.

 

Voici un spécimen avec 2 billes de bois type kokeshi
poupée du debut
Et après quelques années, trouvant régulièrement de nouvelles techniques pour confectionner le corps, je me suis finalement arrêté sur les perles de papier, ce sont des bandes de papier dont on peut choisir la taille et et la forme suivant la façon dont on les découpe et les tourne.
Voici une de mes dernières créations qui montre le chemin parcouru :
IMG_8962
Portrait de Daenerys et son mini dragon
Portrait d’un frère et d’une sœur sur socle en bois

Après le bac j’ai choisi de suivre des études pour devenir bibliothécaire et depuis je n’ai cessé de tourner les pages à la recherche d’informations, d’histoires, d’illustrations, d’idées et de compétences.

Maintenant, je les tourne moins comme une lectrice, que comme créatrice, et pas toutes les pages, seulement celles des ouvrages abîmés, décolorés, froissés, troués, abandonnés, trop vieux, obsolètes, les mal aimés, ceux qui n’intéressent plus leurs anciens propriétaires, dont on me fait don ou que je chine sur les brocantes. Il n’y a pas plus riche que la vie d’un livre qui circule de mains en mains, les nombreuses manipulations ainsi que le temps qui passe périment parfois les contenus, les pages s’abîment. Je les recueille alors dans mes étagères et, selon les projets, je tâte les pages pour sonder l’épaisseur, la couleur, les mots qui conviendront pour ensuite les transformer à l’image de la personne que vous m’envoyez. Pour cela je découpe des bandelettes dans une ou plusieurs pages suivant l’épaisseur souhaitée ainsi que la forme. Les bras et les cheveux sont en porcelaine froide de ma fabrication, teins dans la masse et ensuite la couleur est affinée au pinceau provenant d’eye liners dont le pot est vide. Je réutilise un maximum de choses. Vous pouvez d’ailleurs obtenir une réduction si vous m’envoyez vos anciens pinceaux d’eye-liner ! L’up cycling constitue l’ADN de mes créations.

Je colore moi-même les pages à l’aquarelle, la gouache ou l’encre, selon les besoins et l’effet recherché.

L’utilisation de la matière ayant déjà vécu constitue le cœur de mes poupées et des fleurs que je réalise. Elle est à l’image de la personne que je vais réaliser qui a déjà un vécu, l’expression  « tourner la page » quand on aborde une nouvelle étape dans sa vie y fait écho.

A travers ces mêmes pages, je vous propose de réaliser un bouquet à votre image sur les thèmes qui vous plaisent avec votre palette de couleurs. L’utilisation de papeterie spécifique peut venir compléter l’harmonie de l’ensemble.

Les poignées de mes bouquets de mariées sont fabriqués en papier mâché avec les journaux que mon beau père me donne. Je fabrique la colle à partir d’ingrédients aussi simples que l’eau, la farine et le vinaigre blanc, ce dernier pour ses vertus de conservation donc respectueux de l’environnement. L’ensemble mijote dans mes petites casseroles pour former une colle

Si vous souhaitez un portrait de vous, de vos proches ou de votre star préférée dans une démarche respectueuse de l’environnement et à travers un matériau ancien vecteur de communication, contactez-moi.

 

Depuis les 3 dernières années, je me suis spécialisée dans les poupées portrait. Je travaille d’après photo de face avec en commentaire la couleur des yeux, des cheveux ainsi que la taille pour respecter l’échelle de chaque personne par rapport aux autres. Une photo de groupe peut être suffisante pour m’en faire une idée ou bien me dire qui est plus grand ou plus petit.

 

Pour mon mariage, j’ai renoué avec mon ancien amour: les pliages pour obtenir des fleurs toujours fraîches et pimpantes!
174
Mon premier bouquet de mariée en papier
Et il a fallut en plier du papier, faire des recherches sur les différentes techniques pour varier les modèles, aiguiser mon savoir faire et cela m’a finalement donné envie de continuer dans cette voie et de proposer des bijoux, des guirlandes et des bouquets de fleurs de papiers.

Si vous avez des idées, une envie particulière dans l’un ou l’autre domaine, voire réunissant les deux, contactez-moi !

Enregistrer